La peau à la loupe. La connaitre pour mieux la comprendre.

La peau est un organe que l’on connaît très bien, elle s’étend sur tout notre corps et constitue la première barrière de l’organisme. Mais connaissez-vous vraiment ses fonctions ou encore sa composition ? Chaque peau est unique et réagit à sa façon. Connaître les bases de son fonctionnement et de sa composition vous aidera à mieux comprendre vos besoins.

La peau c’est quoi ?

La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle est la première barrière de protection de l’organisme contre les agressions extérieures (bactéries, rayons du soleil , pollution…). Grâce à son imperméabilité, elle évite au corps de se déshydrater. La peau régule la température corporelle, grâce au phénomène de sudation (transpiration) qui permet d’évacuer la chaleur. À l’inverse, les poils, implantés dans la peau, assurent la conservation de la chaleur. De plus, la peau accueille des structures nerveuses qui permettent la perception de la pression (toucher), de la température et de la douleur.

Elle transforme la provitamine D en vitamine D sous l’action de l’ultraviolet (soleil). Cette vitamine participe à l’organisation d’une formation osseuse à travers la peau dans l’organisme. Une flore cutanée (bactérie) vit naturellement à la surface de la peau et protège celle-ci des microorganismes pathogènes. La flore est différente en fonction des zones du corps (aisselles, mains, cuir chevelu).

De quoi est-elle composée ?

La peau est composée de 3 couches : L’épiderme, le derme et l’hypoderme.

L’épiderme

En contact direct avec l’extérieur, c’est la couche la plus mince. Il associe souplesse, imperméabilité et résistance. L’épiderme est dépourvu de vaisseaux sanguins afin d’éviter un passage direct entre l’extérieur et l’intérieur du corps (germes et agressions extérieures). Il est constitué de 4 régions différentes: la couche basale, la couche épineuse, la couche granuleuse et la couche cornée.

La couche basale

C’est la couche la plus profonde, elle est au contact du derme. Elle est composée de kératinocytes: cellules constituant 90% de la couche superficielle de la peau (épiderme) et des phanères (ongles, cheveux, poils). Ce sont des cellules qui se multiplient rapidement et dont le rôle est de renouveler les cellules cutanées (renouvellement cellulaire). On trouve aussi dans cette couche les mélanocytes: ils fabriquent un pigment spécifique appelé mélanine, permettant de protéger la peau des rayons du soleil et responsable de la pigmentation de la peau. Cette couche abrite également certaines cellules du système de défense de l’organisme (cellules de Langerhans).

 La couche épineuse

Elle est constituée de la superposition de 4 à 5 épaisseurs de kératinocytes liés entre eux. Cela favorise la fonction d’imperméabilité de la peau. Progressivement, dans leur mouvement de l’intérieur vers l’extérieur, les cellules accumulent la mélanine et se chargent en grains de kératine qui jouent un rôle important dans la fonction de barrière du revêtement cutané.

La couche granuleuse

A ce stade, les cellules remplies de kératine se rapprochent de la surface de la peau et commencent à dégénérer et à se déstructurer.

 La couche cornée

C’est la couche la plus superficielle de la peau. Les cellules devenues plates et translucides sont mortes et forment une couche résistante et imperméable. C’est ici que se situent les pores (petits trous par lesquels s’écoulent la sueur et le sébum). Le renouvellement cellulaire dure entre 21 et 28 jours. C’est le laps de temps que met les kératinocytes à traverser ces 4 couches cutanées pour ainsi venir mourir (peau morte) et tomber (desquamation).

Vous vous dites que pour une couche qui est sensée être « fine » ça fait quand même beaucoup d’éléments. Et oui on vous avait prévenu, la peau est un organe complexe. Mais attendez qu’on vous parle du derme, la couche la plus épaisse de la peau. Restez attentifs car il s’y passe beaucoup de choses.

Le derme

Situé sous l’épiderme, c’est la couche la plus épaisse. Le derme constitue la partie résistante de la peau. Composé à 80% d’eau, il est très riche en fibres d’élastine et en collagène (c’est eux qui produisent le tissu cicatriciel pour réparer les coupures et les écorchures). Il est à la fois solide, souple et élastique. C’est également dans le derme que se trouve la plupart des éléments annexes de la peau.

Les follicules pileux et muscles horripilateurs ( provoquant la chair de poule)

Ils sont rattachés aux cheveux et aux poils.

Les glandes sudoripares

Les glandes sudoripares fabriquent la sueur éliminée au niveau du pore qui se situe sur la surface cutanée .

Les glandes sébacées (qui sécrètent le sébum)

Elles sont associées aux poils. Elles aident au maintien de l’hydratation de la peau grâce au  film hydrolipidique. Ce film protège l’épiderme , aide au maintien de l’hydratation de l’épiderme et équilibre la flore cutanée. (le sébum et la sueur entre dans la composition du film hydrolipidique de la peau).

Les récepteurs sensoriels

C’est eux qui sont responsables du toucher.

Les vaisseaux sanguins et lymphatiques (circulation sanguine)

Leur rôle est nutritionnel : oxygénation, élimination des déchets et immunitaire (leucocyte).

Les fibroblastes

Les fibroblastes sont à l’origine des tissus qui composent le derme et l’épiderme. Ils les structurent, les renforcent, maintiennent l’ensemble en place. Selon les messages perçus par les récepteurs, les fibroblastes produisent différents composants, notamment les fibres de collagène et l’élastine. C’est la diminution du collagène (lié à l’âge) dans notre corps qui provoque : rides et ridules, sécheresse cutanée, vergetures, courbatures, raideurs articulaires, fatigue. En manque de collagène, la peau se fragilise, perd de sa fermeté, se flétrit.

Vous êtes encore avec nous ? Courage il ne nous reste plus qu’a vous parler de l’hypoderme. Vous savez c’est la graisse sous-cutanée, que vous trouvez bien souvent disgracieuse. Mais vous vous en doutez, l’hypoderme n’est pas seulement la pour vous embêter, il remplit en effet de nombreuses fonctions.

L’hypoderme

C’est un tissu adipeux (graisse) qui se trouve sous le derme, c’est la couche la plus profonde. L’hypoderme est traversé par les vaisseaux et les nerfs arrivant dans le derme. Il joue plusieurs rôles, tout d’abord un rôle protecteur. En effet, il sert d’amortisseur entre le derme et les os. De plus, il sert d‘isolant thermique et joue un rôle énergétique par le stockage des graisses. Enfin, l’hypoderme joue un rôle morphologique car il modèle la silhouette en fonction de l’âge, du sexe et de l’état nutritionnel de l’individu. L’hypoderme n’a pas la même épaisseur sur tout le corps, il est par exemple plus épais au niveau des fesses et de la voûte plantaire.

Voila, la peau n’a désormais plus de secret pour vous. N’hésitez pas à consulter notre article intitulé « différence entre type de peau et état de peau » après la lecture de cet article.

Articles associés

Ma routine anti-âge signée Vichy

Ma routine anti-âge signée Vichy

Les effets du temps sur notre peau provoquent de nombreux bouleversements. En effet, avec les années les cellules ralentissent leur cadence de production. Résultat: les cellules mortes s'accumulent en surface, la peau se dessèche, se relâche, perd de son volume et les...

Vitamines et oligo-éléments: le récap

Vitamines et oligo-éléments: le récap

Vous avez sans doute déjà entendu parler des vitamines et des oligo-éléments. Mais connaissez-vous vraiment toutes leurs vertus ? En effet, ils sont indispensables pour une peau en bonne santé et peuvent faire de vrais miracles. Éclat, élasticité, hydratation,...

Quelles couleurs pour mettre mes yeux en valeur

Quelles couleurs pour mettre mes yeux en valeur

On s’est tous posé un jour la question : quelles couleurs pour mettre mes yeux en valeur ? Dans cet article, nous allons vous aider à trouver les couleurs qui correspondent à la couleur de vos yeux pour les mettre en valeur lors de vos séances de maquillage. La...

Pin It on Pinterest